Projets de recherche

Open2SUSTAIN

Septembre 2021 / septembre 2023

Éducation ouverte pour un développement durable euro-méditerranéen

PURSEA

2020/2023

Pilotage Universitaire Rénové dans le Sud-Est Asiatique (PURSEA). Projet européen Erasmus+

Porteurs du projet : Université de Hanoï, Vietnam

Partenaires associés :

Université de Lorraine, Université de Bretagne occidentale, Université libre de Bruxelles, Université Bordeaux Montaigne, Université de Hanoi, Université d’Architecture de Hanoï, Ecole Supérieure de Transport et de Communication, Université de Danang, Université nationale du Viet Nam à Hô Chi Minh Ville, Université des sciences de la santé du Cambodge, Institut de Technologie du Cambodge, Ministère de l’éducation, de la jeunesse et des sports du Royaume du Cambodge (MEJS), Centre national de la recherche scientifique (CNRS)

Objectif général

Renforcer la capacité de gouvernance des EES partenaires à travers la définition et la mise en place d’une planification stratégique contextualisée au service de leur plan de développement ; un accompagnement et des formations permettront une mise en œuvre opérationnelle des actions en tenant compte de la volonté politique d’autonomisation des EES des pays partenaires d’ici 2023.

Objectifs spécifiques :

    • Élaborer les méthodes et les outils nécessaires à l’amélioration des plans stratégiques de développement des EES partenaires, et à la conception de leurs plans d’action opérationnels.
    • Mettre en œuvre un plan d’actions prioritaire dans chaque EES partenaire, son dispositif de pilotage et d’accompagnement au changement.
    • Élaborer les outils qui permettront la mutualisation et la diffusion d’une offre régionale d’expertise en planification stratégique et sur les procédures d’évolution de la gouvernance et de la gestion des EES.

Développé sur trois ans, le projet PURSEA s’inscrit dans une logique de transfert d’expertise et une appropriation ayant une vocation à la contextualisation, et donc à la co-construction au service d’une planification pluriannuelle jugée indispensable mais dont les EES partenaires n’ont jusqu’alors aucune pratique.

Dans ce contexte, le projet PURSEA fixe des objectifs acceptables par, et réalistes pour, les EES partenaires, notamment en proposant 4 modules de formations relatifs aux besoins pré-identifiés.

 

FRACTURE

2016-2020

Fractures corporelles, fractures numériques. Projets quinquennal de la MSHA

Porteurs du projet

  • Nathalie Pinède – MCU en Sciences de l’information et de la Communication, Université Bordeaux Montaigne
  • Véronique Lespinet-Najib – MCU-HDR en Psychologie et Cognitique, Université Bordeaux Montaigne

Role personnel

Membre de l’équipe, intervenant sur les aspects normatifs

Problématique

La question de l’accessibilité numérique engage une responsabilité citoyenne en termes d’égalité des chances et de prise en compte des risques sociétaux et cognitifs. Ces derniers sont engendrés par des phénomènes de déconnexion dus à des systèmes non-adaptés à un certain nombre de contraintes individuelles. En d’autres termes, cela nous renvoie aux problématiques de la fracture numérique, même si ce concept de “fracture numérique” peut être discuté et critiqué (Dupuy, 2007, Granjon, 2011, Guichard, 2012). De façon globale, trois dimensions peuvent être couramment identifiées en ce qui concerne la fracture numérique (Pinède-Wojciechowski, 2009).

    1. La fracture dite matérielle, qui est la plus affichée dans les discours et actions, met au premier plan la question de l’équipement et du matériel. Elle est envisagée notamment à travers le « fameux » axe Nord-Sud. Dans ce premier niveau de lecture, l’approche purement quantitative est dominante : il s’agit là de combler le manque en équipements et accès (réseau Internet, téléphonie mobile, au haut débit, etc.) pour rendre l’information accessible.
    2. Sur un autre plan, la fracture numérique de second degré (second order digital divide) « renvoie aux compétences requises des utilisateurs pour qu’ils puissent réellement s’approprier les contenus de l’information et des services en ligne, voire devenir eux-mêmes offreurs d’informations ou de services » (Vendramin et al, 2006). Ainsi que le rappelle et synthétise Serge Proulx, une fois l’accès au dispositif technique acquis, quatre conditions sont nécessaires pour l’appropriation d’une technique (Proulx, 2005) : « maîtrise cognitive et technique de l’artefact; intégration significative de l’objet technique dans la pratique quotidienne de l’usager; usage répété de cette technologie [qui] ouvre vers des possibilités de création; à un niveau plus proprement collectif, appropriation sociale […] ».
    3. Enfin, il existe un ultime niveau pour la problématique de l’accès au numérique. En effet, la frontière inclusion/exclusion sociale est loin de disparaître avec la banalisation et l’extension des réseaux. Le concept d’« individualisme connecté » exploré par Patrice Flichy illustre bien ce risque permanent de décrochage à deux niveaux, social et technologique. « Les TIC peuvent offrir de nouveaux moyens pour renforcer l’autonomie et les contacts, en un mot « l’affiliation » ; […] mais dans beaucoup de cas, elles vont renforcer la désaffiliation des désaffiliés. La fracture numérique renforce la fracture sociale » (Flichy, 2004).

La fracture numérique fonde ainsi sa réalité au coeur de ces dimensions multiples, combinant dans une alchimie complexe les sphères technique, culturelle et sociale. La littérature scientifique anglo-saxonne tend à distinguer la fracture informationnelle (information divide) de la fracture numérique (digital divide). Cette distinction établie permet de cristalliser certains éléments. Ainsi, les idéologies politiques imprègnent les discours sur la fracture numérique. Elles ont contribué à une forme d’enfermement des recherches dans un champ d’investigation relativement étroit (marqué notamment par les contraintes d’équipements et d’accès – fracture matérielle). Parallèlement, les discours et recherches autour de la fracture informationnelle se sont enrichis de perspectives théoriques multiples, telles que l’économie politique, le socioconstructivisme, la cognitique, etc., ce qui a facilité une approche multidimensionnelle du problème.

Site du projet : https://fracturesnumeriques.fr/

 

MEI AE Norma

2015/2017

« MEI AE NORMA Music Encoding Initiative Auralités et Nouvelles Oralités des musiques actuelles »

Porteurs du projet

  • Sylvaine Leblond – Compositrice, Docteure en Sciences de l’Information et de la Communication, chercheure post-doctorante à la MSH Paris Nord
  • Mokhtar Ben Henda – MCF-HDR en Psychologie et Cognitique, Université Bordeaux Montaigne

Présentation du projet

Le projet MEI Æ NORMA est né des activités et réalisations des deux projets en humanités numériques à savoir « HumanitéDigitMaghreb « (2013), fondé et dirigé par Mokhtar Ben Henda, soutenu par le CNRS et l’Université de Bordeaux 3 – Montaigne puis « M&TEIeuroMED « (2015), fondé et dirigé par Henri Hudrisier et Mokhtar Ben Henda, soutenu par l’Université Paris 8 et la MSH Paris Nord.

Le programme de recherche de MEI Æ NORMA est de développer l’articulation TEI (Text Encoding Initiative) et MEI (Music Encoding Initiative) afin de correspondre aux besoins des analyses des corpus de musiques de tradition orale. Ces deux standards TEI et MEI permettent déjà d’encoder et d’établir des liens physiques entre les objets tout en rendant interopérables différentes notations numériques. Cependant ils offrent aussi d’organiser des liens sémantiques entre ces objets, et c’est une capacité que nous chercherons à développer. De même que ces rapprochements sémantiques proposent encore d’explorer des perspectives compositionnelles inattendues que nous souhaitons aussi approfondir.

A présent, il existe divers systèmes d’encodages de notation musicale, tels que MEI et MusicXML, qui nous permettent de traiter la quasi totalité des différents types de partitions musicales occidentales. Cependant la fonction de l’encodage numérique n’est pas seulement de faciliter la transmission des textes musicaux sur les ordinateurs, mais peut être aussi de montrer sous un éclairage nouveau leurs structures internes et autoriser ainsi une exploration différente de la dynamique de leur construction.

Le programme MEI Æ NORMA réunit 3 équipes basées respectivement en France, au Liban et au Québec. Ces équipes vont travailler de concert sur la problématique de l’encodage numérique des musiques de tradition orale et étudier ensemble les aspects principaux à développer.

 
 

M&TEIEuroMed

2013/2015

Porteurs du projet

  • Henri Hudrisier – MCU-HDR en Sciences de l’information et de la Communication, Université Bordeaux Montaigne
  • Mokhtar Ben Henda – MCU-HDR en Psychologie et Cognitique, Université Bordeaux Montaigne

Présentation du projet

M&TEIeuroMed, dans sa nomenclature détaillé « Numérisation savante MEI&TEI de poétiques et musiques euro-méditerranéennes en lien avec le déploiement d’activités numériques » est un projet qui a commencé en 2013 et qui porte sur la recherche et le développement d’encodages numériques fondés sur la TEI (Text Encoding Initiative) et la MEI (Music Encoding Initiative) appliqués à des corpus littéraires et musicaux du Maghreb (en lien aussi avec des littératures et musiques d’origine européennes).

Le projet M&TEIeuroMed est parrainé par la Maison des Sciences de l’Hiomme Paris Nord (MSH Paris Nord). Il est dirigé Henri Hudrisier, MCF-HDR à l’Université paris 8 et membre de la Chaire Unesco-Iten, comme premier responsable et Mokhtar Ben Henda, MCF-HDR à l’Université Bordeaux Montaigne et membre de la Chaire Unesco-ITEN comme deuxième responsable.

Le projet a un double objet de recherche-action :

  • Viser à conforter et à prolonger des travaux de l’étude savante en TEI (Text Encoding Initiative), mais aussi MEI (Music Encoding Initiative) entrepris dans le cadre du projet HumanitéDigitMaghreb du CNRS-ISCC et du projet Bibliothèque Numérique Franco-berbère de l’OIF-ffi en partenariat avec la MSH Paris Nord. Cette partie princeps de l’étude est particulièrement centrée sur l’art poétique et la musique arabe, mais aussi berbère en étude comparée avec la poésie ou musique francophone;
  • Observer les effets de bord d’impact sur d’autres applications des Humanités digitales chez des partenaires académiques et valoriser les compétences numériques acquises dans le projet dans une dynamique de déploiement d’activités numériques dans un contexte territorial de cultures et de langues plurielles; ce qui correspond aujourd’hui à des priorités sociales actuelles comme le développement numérique, l’emploi et l’harmonie sociale dans des territoires urbains et suburbains de culture et langues plurielles. Sans vouloir poser la question triviale de l’utilité de l’Art, « M&TEIeuroMed » est donc un projet mobilisateur en Humanités digitales, spécifiquement centré sur la poétique musicale euro-méditerranéenne.

Rapport d’activité 2014

 
 

HUDIMA

2012/2013

HumanitéDigitMaghreb : projet de recherche CNRS/ISCC (appel à projet 2012) pour le développement de modèles de corpus numériques SHS normalisés TEI (Text Encoding Initiative)

HumanitésDigitMaghreb est un projet de recherche-action dans lequel sont engagés des acteurs de terrains (linguistes, chercheurs en littérature, culture, histoire tant française qu’arabe et berbère) soucieux d’inscrire leurs pratiques dans l’organisation rationnelle de corpus numériques répondant aux recommandations mondiales des réseaux de bibliothèques numériques (OCLC) et des Humanités digitales l’ADHO (Alliance of Digital Humanities Organizations). Ces acteurs de terrains sont associés avec des praticiens de la coopération francophone numérique, des spécialistes de l’information et de la communication, des fondateurs de la TEI et des Humanités digitales en France, des spécialistes de l’appropriation des usages du numérique et plus spécifiquement des patrimoines numériques. Parallèlement à son étude d’appropriation, cette recherche s’appuie sur des réalisations en cours de structuration de corpus patrimoniaux franco-arabo-berbères.Pour en savoir plus…

 
 

Terminologie eLearning multilingue

2010/2011

Développement d’un outil terminologique multilingue pour l’e-Learning : cahier de charges

 

Réaliser des terminologies est l’une des premières actions qui s’impose à tout groupe de normalisation. Il en est ainsi à l’ISO SC36 dont le premier groupe de travail (SC36/WG1) porte précisément sur la « terminologie » et dans lequel la « liaison A de l’AUF auprès du SC36 » s’est fortement impliquée notamment parce que sa spécificité linguistique et multilinguistique est au cœur même de ses préoccupations de partenariat avec les espaces francophones du Sud.

L’AUF et Cartago se sont investis depuis 2000 dans la participation active au soutien de la diversité culturelle et linguistique dans les normes des TICE au sein du WG1 de l’ISO/CEI JTC1 SC36. Le cadre référentiel normatif international qui devrait caractériser l’activité de la délégation AUF et de l’Alliance Cartago montre d’évidence que seule une gestion intégrée du modèle terminologique (ISO 10241:TMF) avec celle des textes normatifs et réglementaires dans une bibliothèque numérique largement multilingue, permettrait de résoudre réellement les questions de liaisons et de synergies qui se posent concrètement à l’équipe des experts du WG1.

La prise en charge de l’animation du WG1 depuis 2009 offre à la délégation AUF une occasion importante pour accomplir une série d’actions dans ce sens :

  • rendre efficace, réellement, largement multilingue et multi-écriture les travaux de terminologie du WG1,
  • réaliser une gestion intégrée des corpus de textes normatifs sur les TICE,
  • aboutir à une gestion intégrée des textes réglementaires et pédagogiques dans de multiples langues et nations référents à ces collections de concepts, liés à des termes dans leurs langues et contextes,
  • proposer aux partenaires du WG1 et de l’AUF un outil de travail terminologique multilingue conforme aux normes internationales.
Cadre technique

La délégation AUF travaille dans un cadre technique de développement de normes e-Learning qui nécessite un ensemble d’outils terminologiques lui permettant de faire face aux difficultés à fonctionner avec les autres WGs au sein du SC36 et avec les différentes délégations nationales dans des projets connexes. Les choix actuels de la délégation AUF convergent vers les solutions suivantes :

  • Une application informatique multilingue libre et ouverte pour la gestion intégrée des corpus de textes normatifs sur les TICE et de textes réglementaires et pédagogiques dans plusieurs langues,
  • Un environnement collaboratif d’accès et de partage de ressources terminologiques avec les partenaires du WG1 et des délégations nationales partenaires dans les projets AUF et Cartago,
  • Un modèle de DTD pour une base de données XML selon des normes terminologiques en vigueur, particulièrement TMF (norme ISO 10241:1992).

Auteurs du projet :

  • Mokhtar BEN HENDA
  • Henri HUDRISIER

CONCEPTICE

2009/2010

Terminologies normalisées conceptuelles spécialisées pour les TICE

Présentation

CONCEPTICE est un projet initié par l’AUF pour renforcer les fondements terminologiques de l’ISO-IEC-JTC1-SC36 en les ouvrant largement aux collaborations multilingues et multiculturelles. Il vise à permettre une meilleure pénétration internationale des futures normes du comité et à fournir aux autres groupes de travail du SC36 les outils nécessaires à la modélisation conceptuelle de leurs objets (collaboratif, métadonnées) et à leur implémentation. CONCEPTICE vise aussi à expérimenter un e-enseignement lié au développement du web sémantique.

Au niveau des différents réseaux, tant régionaux que linguistiques, de l’enseignement à distance, CONCEPTICE aiderait à l’élaboration de données terminologiques multilingues, multiculturelles et multidisciplinaires cohérentes qui alimenteront une base terminologique dédiée aux TICE et permettrait ainsi de garantir la future interopérabilité des terminologies sectorielles des TIC.

Comme son nom l’indique, CONCEPTICE a pour ambition d’aider à clarifier les différentes notions de la FOAD afin de permettre des applications transparentes et interopérables, tant au niveau strictement technique qu’au niveau disciplinaire, en visant à décrire d’une manière unifiée les disciplines et métiers dans le respect de leurs spécificités, de leurs aspects multilingues, voire de la disparité de leurs écoles de pensée.

CONCEPTICE comporte un volet d’application en vraie grandeur sur une maquette d’e-enseignement/web sémantique ayant pour caractéristique de générer de l’e-enseignement en prenant pour base de départ la création par les étudiants de terminologies et d’ontologies de leur discipline en les appliquant sur leurs propres corpus d’études et des corpus de références de leur domaine. Ces dispositifs pédagogiques utilisant les TIC ont pour intérêt de générer, par accumulation contrôlée des travaux des étudiants, des bibliothèques virtuelles des disciplines concernées. (En 1ere approximation on explore les sciences de l’éducation focus recherche en enseignement de la littérature poétique.)

Auteurs

  • Mokhtar BEN HENDA
  • Henri HUDRISIER
 
 

ConvergMPEG/SCORM

2009/2010 –

ConvergMPEG/SCORM : enjeux Sociétaux et Professionnels d’une Convergence MPEG/SCORM », un projet de recherche financé par l’ISCC pour le développement d’une application de convergence entre MPEG-21 et SCORM

 

Le projet ConvergMPEG/SCORM a pour objectif d’infléchir la communauté d’expertise normative pour établir une liaison plus harmonieuse entre les normes du multimédia et les normes des ressources et plateformes TICE. L’hypothèse fondamentale est que l’attraction des normes de la famille MPEG deviendra prépondérante avec l’avènement du tout numérique consécutif à l’abandon de la diffusion analogique au tournant des années 2010. Aujourd’hui, de par sa normalisation très cohérente (conséquence de son poids économique et technique), la famille MPEG a déjà développé un cadre modulaire (framwork) complet qui a vocation à accueillir tout type d’objets numériques complexes, alors que l’on constate de très nombreuses redondances dans l’élaboration des normes TICE. Une autre hypothèse fondamentale de cette étude c’est de souligner que la convergence des médias et des réseaux entraînera obligatoirement une redondance des jeux de métadonnées permettant de gérer, archiver, piloter les ressources et les outils tant pour les TICE que pour le domaine plus général des TIC multimédia. De fait nous montrerons aussi que les TIC et les TICE sont avant tout un environnement réseaux et plate-forme banalisé, sur lequel viennent circuler ou se mettre en ressource des flux ou contenus d’information, des utilisateurs, des auteurs, des éditeurs, des diffuseurs ou des gestionnaires. Tous coopèrent (tant outils, réseaux plate-formes, flux, contenus et acteurs) à des degrés divers à condition que des jeux de métadonnées (en fait conformes à des schémas XML) les fassent fonctionner selon les spécificités souhaitées par les acteurs.

Auteurs

  • Alain VAUCELLE
  • Henri HUDRISIER
  • Mokhtar BEN HENDA
  • Fanny KLETT
 

MPEG-21

2008

Une base normative pour le e-procurement des TICE. Rapport de recherche. Département ARTEMIS 08009-ART, 31 août 2008, (Collection des Rapports de recherche de TELECOM & Management SudParis, ISSN 0183-0570)

 

Dans un contexte de compréhension et description globale des TICE, cet article vise à analyser comment dans un environnement en profonde mutation, la famille MPEG pourrait offrir une base normative pour les métadonnées du monde de l’éducation et de la formation.

Les contextes et les enjeux des TICE sont tout d’abord rapidement brossés, puis l’histoire de la normalisation des TICE synthétisée. S’ensuit une brève analyse des normes MPEG. Les recommandations pour exploiter MPEG-21 au niveau des TICE sont finalement discutées.

Aujourd’hui, sujet de débat entre chercheurs de cultures variées (sociologie, pédagogie, sciences exactes), les TICE sont largement acceptées et déployées au sein de toute structure à vocation éducative, formelle ou non : universités, écoles primaires, musées comme le Louvre, compagnies industrielles, associations pour l’intégration sociale des handicapés…

Ce contexte déjà favorable laisse entrevoir un futur technologique optimiste des TICE et du multimédia dont l’impact dépendra de la force de création et du niveau d’engagement de quelques communautés représentatives et moteur. En outre, susciter et coordonner efficacement l’action d’experts chercheurs, d’industriels et d’utilisateurs, tant au SC36 que dans MPEG, contribuera à promouvoir des solutions normatives à moyen et long terme.

Dans ce contexte, pour toute application multimédia, MPEG-21 constitue un cadre privilégié, naturellement accepté par l’utilisateur final, intensivement déployé par les industriels et essentiellement nourri par les académiques.

Auteurs

  • Françoise PRÊTREUX
  • Alain VAUCELLE
  • Mokhtar BEN HENDA
  • Henri HUDRISIER

BnT MEDLIB

2001/2003

Projet de numérisation de la Bibliothèque nationale de Tunisie : numérisation de collections de manuscrits et livres rares et mise en ligne du catalogue documentaire multilingue de la BnT

En 2001, la bibliothèque nationale de Tunisie avait lancé un projet de numérisation de ses collections de manuscrits et d’automatisation de ses fonds documentaires et bibliographiques qui s’est décliné en plusieurs chantiers de numérisation.

Un projet de Bibliothèque Virtuelle (MEDLIB)

– La numérisation de 9 œuvres de la littérature arabe classique : Ce projet émanait d’une proposition de la Bibliothèque Nationale de Tunisie pour réaliser, avec l’appui de l’Unesco, un projet de numérisation de textes choisis de la littérature arabe classique à diffuser sur support optique (CD-ROM). L’objectif de cette initiative était de participer au projet Medlib de la bibliothèque méditerranéenne tout en développant une nouvelle ligne éditoriale électronique dans le cadre d’un projet national tunisien, celui de la bibliothèque virtuelle tunisienne. Le CD à fait l’objet d’un premier tirage en 500 exemplaires distribués durant la foire du livre de Tunis en avril 2002.

– La numérisation d’une œuvre rare disponible à la BnT : « Aperçu historique de la régence de Tunis (1849) » de Charles de Chassiron.ISBN : 9973-905-03-2 : L’objectif de cette initiative était aussi de contribuer au projet Medlib pour la bibliothèque méditerranéenne tout en développant une nouvelle ligne éditoriale électronique dans le cadre d’un projet national tunisien, celui de la bibliothèque virtuelle tunisienne.

Un site Web dynamique

L’aspect dynamique d’un site Web nécessite, plus que tout autre chose, un environnement client-serveur. Il fallait donc choisir l’une des solutions technologiques offertes par le milieu informatique. Des possibilités étaient envisagées pour programmer l’interfaçage des bases des données avec des APIs prévues pour les bases de données développées sous le logiciel CDS-ISIS. Des solutions comme Apache-PhP-MySQL étaient aussi étudiées mais le choix finalement s’est porté sur la solution ASP de Microsoft tournant sur un serveur Windows 2000 Server.

Le projet a conduit au sein de l’unité de numérisation de la BnT et a abouti à la mise en ligne d’une version d’un site Web dynamique permettant la recherche booléenne sur les bibliographies nationales en langues arabe et française.

Caractéristique de la partie dynamique du site Web de la BnT : L’aspect dynamique d’un site Web nécessite plus que tout autre chose un environnement client-serveur. Il fallait donc choisir l’une des solutions technologiques multilingues offertes par le milieu informatique. Des possibilités étaient envisagées pour programmer l’interfaçage des bases des données avec des APIs prévues pour les bases CDS-ISIS utilisées par la BnT. Des solutions Apache-PhP-MySQL étaient aussi étudiées mais le choix a été finalement porté sur la solution ASP tournant sur un serveur Windows 2000 Server installé dans les locaux de l’Agence Tunisienne d’Internet (ATI).

 

CYBERPROF

1998/2001

Projet Cyberprof : apprentissage de la recherche d’information sur Intranet

Cyberprof est un projet proposé par le Professeur Roland DUCASSE de l’Université de Bordeaux 3 dans le cadre des activités de l’AIESI (Association internationale des Sciences de l’Information). Il a été financé par l’AUF (Agence Universitaire de la francophonie) et réalisé par moi-même en tant que coordinateur de projet. Cyberprof est un tutoriel portable en Intranet dont la vocation est d’apprendre aux étudiants les caractéristiques de fonctionnement des moteurs de recherche, le langage de requête et le paramétrage des agents intelligents pour s’informer en français sur Internet.

Ce tutoriel s’adresse aux étudiants se préparant aux métiers de l’information, des bibliothèques et de la documentation au sein des établissements membres de l’AIESI. Il concerne globalement l’ensemble des filières professionnelles francophones de Deuxième et Troisième cycle. CYBERPROF est élaboré en mode collaboratif et à distance par un groupe d’enseignants spécialisés et avec le concours de jeunes chercheurs émanant des établissements partenaires du projet. A ce groupe ses sont adjoint ponctuellement des enseignants membres de l’AIESI. A terme, la vocation de CYBERPROF est de supporter le module d’enseignement des méthodes de recherche d’information dispensé par les diverses filières et de permettre sa validation au sein du cursus de formation professionnelle. Après expérimentation, il pourra être proposé à d’autres cursus et appliqué à divers domaines d’information scientifique et technique.

Cyberprof consiste à compiler une base de documents en texte intégral sur lesquels est orienté un moteur d’indexation capable de fournir en aval une interface de recherche en mode booléen. Le choix a été porté sur le moteur Windex acquis dans le cadre du projet chez la société LUG en France. Ce moteur d’indexation d’Intranets a permis d’indexer le corpus textuel que les institutions membres ont collecté comme contribution de leurs parts au projet. Chaque institution s’est choisi un thème pour rassembler ses documents. Les thèmes tournent autours de la normalisation en information et communication (ISD, Tunisie), le multimédia (Bucarest, Roumanie), l’enseignement à distance (EBAD, Sénégal), la bibliométrie (CEM-GRESIC, Bordeaux 3, France) et les systèmes d’information automatisée (Beyrouth, Liban)

 

UET

2000/2001

Projet Union des Écrivains Tunisiens : Site Web et CD-ROM interactif

Le projet a été conduit dans le cadre d’une convention entre l’ISD et l’Union des Écrivains tunisiens (UET) . il a duré deux ans entre 2000 et 2001. Il fallait superviser une équipe d’étudiants et de professionnels pour la création d’une application informatique à trois volets : un CD-ROM multimédia, un site Web multilingue et une base de données relationnelle en langue arabe.

Le projet a donné lieu à un site Web, à un CD-ROM et à une base de données relationnelle créée sous MSAcess en version RunTime.